C’est quoi la posture de dirigeant.e ? #1

C’est quoi la posture de dirigeant.e ? #1

Ca c’est un sujet sur lequel je travaille régulièrement avec mes client.e.s, notamment ceux qui passent par la case « reconversion ». Assumer sa posture de dirigeant. Mais au final, on met quoi, derrière ces mots ?

Pour moi, le dirigeant, c’est le capitaine du navire. Et la première chose que fait le capitaine du navire, avant même de larguer les amarres, c’est de savoir où il va, et quel chemin il va prendre.

Ambition, direction, motivation

Quand tu deviens entrepreneur, une des principales difficultés du quotidien c’est de ne plus avoir d’obligations ni d’objectifs prédéfinis. Quand tu es salarié, c’est le patron qui se préoccupe d’établir une stratégie et un plan d’action. Toi, tu mènes à bien les missions qui te sont confiées. Mais en tant qu’entrepreneur, si tu n’as pas de plan, alors ton rêve restera un rêve. Si tu n’as pas d’objectif, pas de but à atteindre, par quoi donc vas-tu être motivé ?

Ce fonctionnement “en roue libre”, c’est le lit dans lequel se niche la procrastination (tu sais, cette tendance à remettre à plus tard les choses que tu dois faire). Quand tu as le temps, quoi de plus naturel que prendre ton temps, n’est-ce pas ? 

Mais est-ce que le compte bancaire de ton entreprise a le temps, lui ?

Remplir ton temps intelligemment

Outre la gestion du temps qui peut devenir très floue, il y a la gestion des priorités. Pour la plupart des entrepreneurs, trouver des idées pour développer son business n’est pas un problème. Le problème, c’est plutôt décider quelles actions mettre en oeuvre dans cette masse de possibilités. Sans direction claire dans ton entreprise, tu auras du mal à choisir, donc tu essaieras de tout mener de front.

Tu vois l’expression “courir plusieurs lièvres à la fois” ? Eh bien si tu cherches à mener trop de choses en même temps, alors tu risques fort de n’en voir aboutir aucune.

Je risque quoi sans direction, sans cap pour mon navire ?

Il y a quelques mois, j’ai donné une conférence interactive sur la motivation à des entrepreneurs. J’ai commencé par un sondage, dans lequel je leur demandais de révéler aux autres ce qui se passe quand ils ont la flemme de se mettre au travail.

J’ai eu des réponses qui allaient de « 1 heure par jour passée à scroller sa page Facebook avant de se mettre à bosser », jusqu’à des courageux qui ont admis qu’il leur était arrivé de passer plusieurs journées entières à regarder des séries. C’est pas glorieux, il faut vraiment mettre sa fierté dans sa poche pour admettre ça devant 35 autres professionnels. Comme ce participant, j’ai mis ma fierté dans ma poche, parce que ça m’est arrivé aussi. Et je crois que ça leur a fait du bien d’entendre ça. C’est bien plus courant qu’on ne l’imagine, mais aucun des indépendants venus pour distribuer des cartes de visite dans un événement de réseautage ne vous le dira !

C’est une réalité : sans objectif et sans méthode d’organisation, c’est ce qui te guette dans les phases sans clients ou dans les trous noirs de motivation (et il y en a quelques uns). Et ces phases peuvent malheureusement durer très longtemps quand tu ne sais pas comment en sortir.

Mes 3 conseils pour (re)devenir capitaine de ton navire :

Définir des objectifs motivants et les actions que tu vas mettre en place pour les atteindre. Motivants, ça veut dire que ça ne fait pas sens qu’en termes de chiffre d’affaires, mais dans ta vie professionnelle en général.

Créer ta routine d’organisation qui t’empêche de procrastiner : c’est ta meilleure alliée si tu as tendance naturellement à la flânerie mentale. C’est presque magique tellement ça marche bien !

Fixer des RDV avec toi-même : prendre du recul sur ton activité, réévaluer tes priorités, réajuster tes objectifs… tu fixes une direction pour ton navire à l’instant T, mais gare à l’iceberg ! Veille à lever le nez de la barre, et à regarder devant !

Prends soin de toi 😘

Charlotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *