Comment mettre de la bonne humeur à votre lundi matin (1/3)

« Comme un lundi »… Quand je demande à un collègue s’il va bien, cette réponse me donne envie de faire demi-tour et rentrer à la maison !! Difficile de conserver sa bonne humeur et sa motivation lorsque le manque d’enthousiasme des collègues vous assaille dès la traversée du parking… Cet article est le premier d’une série, dans laquelle je partage avec vous quelques astuces pour faire du lundi matin un meilleur allié.

C’est vrai que parmi les casseurs de joie de vivre (et de travailler), le lundi matin est souvent au premier rang. On a même cru que le jour le plus déprimant de l’année était un lundi de janvier. Même si cette histoire de « blue Monday » est fausse, le lundi reste un « jour sans » pour bon nombre de personnes, même lorsqu’elles sont heureuses au travail. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut lutter contre ce phénomène, et ça commence dès le dimanche.

Mission n° 1 : Chasser la flemme du dimanche soir

 

Vous vous dites peut-être : quel rapport avec ma bonne humeur au travail ? La façon dont vous allez vivre votre journée dépend en grande partie de la façon dont vous l’aurez commencée. Un problème au travail n’est qu’un grain de sable pour celui qui est positif et dans une bonne dynamique. C’est une galère insurmontable pour ceux qui se sont embourbés dans un état d’esprit grincheux dès le réveil. Ca a donc tout à voir avec votre bonne humeur au travail !

On s’est tous déjà levés un lundi matin avec l’impression désagréable de n’avoir « pas eu de weekend », l’envie furieuse de rester sous la couette… en un mot la flemme. De nombreuses personnes ressentent aussi le « coup de mou » du dimanche soir. Il existe même des livres sur le sujet. Et il y a fort à parier pour qu’un dimanche sans saveur fabrique un lendemain matin morose. Alors qu’avec un dimanche bien occupé, le weekend nous paraît avoir duré plus longtemps. Le lundi matin n’en est que moins pénible !

C'est dimanche : vivez ! votre canapé va vous attendre

Pas besoin de dépenser une fortune en sorties chaque fin de semaine, on peut miser sur des choses simples :

 

  • Partir en promenade, en forêt pour ceux qui peuvent, ou dans son quartier préféré pour les citadins, avec le nez en l’air pour observer ce qui vous entoure.

 

  • Faire des photos (même sans matériel professionnel) est une activité qui suscite votre observation et votre créativité, et vous invite à voir votre environnement autrement. Et ça se pratique même en intérieur pour les dimanches pluvieux ! Intégrez un groupe de photographes amateurs sur les réseaux sociaux pour partager vos prises de vue du weekend : ça permet de profiter aussi de la beauté capturée par les autres. Et qui sait, peut-être même se faire de nouveaux amis !
    Adaptez à vos propres loisirs ou envies, explorez aussi des activités inédites. Tout ce qui stimule votre cerveau est bon pour votre humeur !

 

  • Inviter les voisins à prendre le café vers 17 heures vous donne l’opportunité de préparer vos petits gâteaux préférés et de les partager en agréable compagnie. Et par la même occasion, ça permet de ne pas passer l’après-midi entière sur le canapé. Car celui qui brise vos dimanches et vous donne cette flemme, c’est LUI !
    En panne d’idées gourmandes ? Foncez chez Chef Nini, elle en a à revendre ! Ses recettes, pour toutes celles que j’ai testées, sont parfaites et très bien expliquées.

 

  • Vous pouvez aussi vous créer un rituel-plaisir du dimanche soir. Cocooning et soins dans la salle de bain, massage ou automassage, un repas un peu spécial qui vous fait plaisir, une bière en amoureux au café du coin, ou un apéro en famille qui deviendra un rendez-vous hebdomadaire, un épisode de votre série préférée bien au chaud sous la couette, une séance de relaxation…

Les possibilités sont presque infinies, en fonction de votre personnalité et de vos envies du moment. L’important est de créer un véritable rendez-vous avec votre bonne humeur, que vous n’annulerez sous aucun prétexte ! Pour virer la flemme du dimanche soir, rien de tel que d’en faire un moment pour soi qu’on attend avec impatience.

Racontez-moi vos meilleurs dimanches soirs en commentaire : les petits bonheurs ne se divisent pas quand on les partage, ils se multiplient !

Joyeux lundi à vous !

PS : pour ne pas rater la suite de la série « Comment renouer avec le lundi », inscrivez-vous à la newsletter !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *